Comment prendre une belle photo de fleur

image originale avant la retouche photo

Vous photographiez des fleurs mais vos résultats sont toujours moyens ? Vous n’en photographiez pas encore mais souhaitez commencer ? Découvrez ici un cas pratique de photographie de fleur qui donne les bonnes techniques pour améliorer ses résultats.

Nous allons ici étudier le cas de cette photo que j’ai prise en 2018 en Guadeloupe qui est l’illustration de cet article

Ce post traitera de la prise de vue et ensuite de la post-production.

Rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet 

La prise de vue

Les conditions de prises de vues

Je tiens tout d’abord à préciser que les conditions pour la prise de cette photo étaient tout sauf idéales. La bonne nouvelle c!est que si jy suis arrivé vous pouvez tous y arriver (#jeCroisEnVous) !

Pour être un peu plus précis, le soleil était voilé par les nuages, la lumière était très terne (d’un gris clair qui ne met absolument pas les photos en valeur).

J’ai donc dû composer avec ces contraintes mais la plus gênante était le manque de temps. J’ai effectivement dû me presser car j’avais à peine 2 minute pour prendre la photo. Je n’ai alors pas beaucoup réfléchi avant de prendre la photo.

Je voulais faire ressortir la clarté de la fleur ainsi que le centre de celle ci avec la couleur fushia et la tige au centre de la fleur. Sachant que l’arrière plan (le sol) était sombre, j’ai choisi de le rendre encore plus sombre en sous exposant.

Je ne me souviens plus exactement de combien d’IL j’ai sous exposé mais le but était de rendre le sol très foncé et de garder la fleur assez claire de façon à pouvoir le retoucher ensuite.

Voici l’image que j’ai obtenu :

image originale avant la retouche photo
Image originale avant la retouche photo

La seule chose qui m’importait avant de partir, était de savoir si la photo était nette car c’était ce qui allait faire toute la différence.

Normalement je n’attache pas trop d’importance à la netteté exacte quand on crop l’image et compagnie mais cette fois ci j’ai voulu avoir une belle netteté et bingo ! Les pétales de la fleur sont parfaitement nets, on voit bien les nervures qui les parcourent.

La netteté était très important sur cette photo car cette fleur était l’unique sujet de la photo. Autant dire que s’il n’était pas bien prit, la photo ne servait à rien.

Ayant encore le temps de recommencer (la première prise m’avait prit 20 seconde tout au plus), j’ai alors commencé à regarder globalement les couleurs. J’avais exactement ce que je voulais : une fleur claire avec le fond sombre, quasiment noir. 

Les couleurs ne ressortaient pas beaucoup mais étaient tout de même présente. Ma seule inquiétude était de savoir si j’allais pouvoir récupérer la feuille verte à gauche des fleurs.

La lumière terne se ressentait encore sur la photo mais j’allais régler ca en post-production. Je venais de me sortir d’une situation assez difficile relativement facilement. J’avais en effet les bases pour pouvoir ensuite travailler la photo même si cela m’a apporté un regret dont je vais ensuite vous parler

Mon regret : ne pas avoir shooté en RAW

Je regrette effectivement de ne pas avoir shooté en RAW. Sur le moment je n’y ai pas pensé (et je n’avais pas le temps) et j’en ai payé les frais en post-production. Je n’ai alors pas pu ajuster autant que je le voulais les curseurs de ma photo lors de son “développement”.

Les conseils que je pourrais vous donner

  • Mieux vaut prendre une photo rapidement si vous n’avez pas le temps plutôt que de ne pas la faire et le regretter après
  • Essayer de réfléchir rapidement à ce qui sera votre sujet principal et comment vous souhaitez le mettre en valeur
  • Shootez en RAW pour avoir la pleine liberté lors de la retouche de vos photos (ne faites pas comme moi quoi 😉 )

Maintenant que la photo est prise, il faut s’attaquer à la retouche.

La post-production (retouche photo)

Revenu chez moi, je me lance tout de suite dans la retouche de la photo pour voir si j’en tire quelque chose de correct.

J’ai utilisé pour cette photo lightroom cc (la version pour téléphone donc) qui est gratuite. 

J’ai donc importé la photo et commencé par appliquer le mode automatique car je trouve qu’il récupère très bien les lumière.

J’ai donc gardé son effet pour le blanc de la fleur mais je l’ai annulé pour le fond que je voulais garder noir. Je me retrouvais donc avec une fleur bien blanche et le fond bien noir mais aucun pep’s ou note joyeuse. 

J’ai donc commencé à augmenter le contraste pour renforcer encore l’aspect noir et blanc puis j’ai augmenté la saturation puis la courbe du rouge et du vert pour ajuster les couleurs de manière délicate

Courbes couleur lightroom
Courbes colorimétrie lightroom

Ces modification ont instantanément donné vie à ma photo ce qui en a fait quelque chose d’unique dont je suis fier.

Conclusion

C’est la fin de cet article, j’espère que celui ci vous aura inspiré pour continuer à prendre des photos.

Ceci vous fait donc un bel exemple à garder en tête, à savoir que le photographe sert à sublimer la réalité. On peut donc transformer une photo très terne issue d’une situation franchement pas avantageuse en quelque chose d’à la fois unique et artistique. C’est tout le côté fabuleux de la photographie qui est à exploiter avec le monde de la retouche photo. 

Il reste quand même à noter que la retouche photo ne peut s’effectuer que sur une photo où vous avez déjà placé votre cachet (ici mon sorte de « noir et blanc ») et qui permettra donc de l’enrichir sans le dénaturer.

Il faut donc rester inspiré dans n’importe quelle situation et ne pas se bloquer à cause d’une situation difficile comme le manque de lumière ou comme ici, une lumière terne. Cela ne doit pas nuire à votre créativité car il y a toujours un moyen de produire quelque chose d’unique dans des situations banale

Restez créatifs !

Laisser un commentaire